Retour vers accueil
Liste des Grandes Courses Alpinisme
SNGM
Traversée Rochefort - Jorasses par Benjamin Guigonnet

Sur le fil des Jorasses

 Avec Jean-Louis nous avons bloqué une semaine début Aout pour tenter d'arriver au sommet des Grandes Jorasses 4201m en suivant l'arête qui débute au pied de la Dent du Géant : La Traversée Rochefort/Jorasses. Une course d'ampleur qui nécessite au mieux un bivouac. Après un court épisode neigeux, le beau temps revient et nous pouvons enfin décoller !

 Le premier jour nous laissons sécher tranquillement la montagne qui est bien blanche ! Jean-Louis sur les Aiguilles Marbrées. 

Après cette première belle journée en montagne et une courte nuit au refuge Torino (toujours aussi agréable...), nous partons en direction de la Dent du Géant et continuons sur les Arête de Rochefort jusqu'au Col des Jorasses où se trouve un petit abri : le bivouac Canzio. Déjà une très belle course qui nous demandera 7 heures d'effort.

Torino !

 La vue sur le Mont Blanc est tout de suite grandiose. On distingue bien l'Intégrale de Peuterey qui se termine au sommet du Mt Blanc. En partant de la gauche : Aiguille Noire de Peuterey, Aiguille Blanche de peuterey, Mt Blanc de Courmayeur, Mt Blanc, Mt Maudit, Mt blanc du Tacul et l'Aiguille du Midi. 

 Sur les Arête de Rochefort, la face Sud de la Dent du Géant vu de profil. 

 L'Aiguille de Rochefort derrière nous.

 

 Sur le Dôme de Rochefort, 2 cordées suivent nos traces.

 Le Bivouac Canzio au Col des Jorasses. Nous serons 3 cordées à y passer la nuit. Le bivouac était impeccable. Il y a des couverture, casseroles et couverts. 

 Vue sur le Val d'Aoste et le grand Paradis

 le 2ème jour, nous quittons notre bivouac à 3h30 et attaquons la traversée des Grandes Jorasses : la Pointe Young, la Pointe Marguerite, la Pointe Hélène, la Pointe Croz, la Pointe Whymper et enfin la Pointe Walker.

Encore enneigé, nous avons grimpé la pointe Young en crampons. Les 3 premières longueurs sont les plus durs de la traversée. Mais les difficultés reste soutenus jusqu'à la pointe Hélène.

 Jean-Louis dans les premières longueurs en 4+ de la pointe Young.

 La dernière longueur avant de rejoindre la crête sommitale de la pointe Young. L'ambiance de la face Nord se fait sentir...

 Sur la crête sommitale de la pointe Young. Un passage marquant !

La pointe Young au soleil.

 

 Dans le dièdre sous le sommet de la pointe Marguerite.

 Un alpiniste au sommet de la pointe Hélène. Derrière, la pointe Marguerite.

  Sommet de la pointe Whymper.

 La pointe Walker au fond.

Finalement, nous décidons de nous arrêter au sommet de la pointe Whymper. Il est déjà 14h et la descente en face sud est encore longue. La neige accumulée récemment est trop molle et après une courte tentative la traversée à la pointe Walker nous parait trop dangereux. Descendre par les rochers Whymper semble être la bonne solution. Dommage ! Mais il faut savoir s'arrêter...

Nous passons au refuge Boccalate à 19h et continuons notre descente jusqu'à la Palud où est garer notre voiture. Arrivée à 21h. Je pense qu'une nuit de plus à la descente n'est pas de trop !

En tout cas ce fut une super course !  


 

© grandes-courses-alpinisme.com 2005-2017
Alpinisme - Webmaster - Conception : Béatrice Cardinale
Téléphone : 04.93.13.93.34 / 06.07.58.61.82 - Conditions de vente
Email :
Valid XHTML 1.0!